L'écopont de Peyreharasse sur l'autoroute A64

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
ISA BTP - Ecole d'ingénieurs du BTP

Contact entreprises

Responsable des relations avec les entreprises

 

Vincent LEFORT

vincent.lefort@univ-pau.fr (vincent.lefort @ univ-pau.fr)

Tél : 05.59.57.44.83

PDF
Vous êtes ici :

L'écopont de Peyreharasse sur l'autoroute A64Avril 2016

 

Classe : ISA4 – parcours BAT et GCM (25 Etudiants)

Accompagnateurs : Claire Lawrence – André Joie et Lars Erickson, professeur de français à l’université de Rhode Island (USA)

Accueil : Florent Forté (ASF) et Loïc Pedezert et Gabriel Durandeau (EIFFAGE TP)

Encore une belle après-midi de formation technologique et technique « terrain ».

Accueillis dans les bureaux d’ EIFFAGE TP situés à l’échangeur de Peyrehorade , nous avons tout d’abord écouté Florent Forté, chargé d’opération pour ASF, resituer les objectifs environnementaux de cet ouvrage destiné au franchissement de la brèche créée par l’autoroute par des animaux sauvages de toutes tailles.Après plusieurs années d’observations, de relevés d’empreintes, de détections photographiques faisant appel à des cabinets d’études spécialisés, ASF a déterminé le meilleur emplacement  pour construire un ouvrage rendu imposant par les portées à franchir (environ 2 fois 21m), la largeur du tablier 20m, et les charges importantes à prendre en compte pour recréer  une continuité naturelle sécurisante pour les animaux. D’ailleurs un suivi de 2 ans après la mise en service  permettra de vérifier l’efficacité du projet. 

Loïc Pédezert, représentant l’entreprise EIFFAGE TP, présentait quant à lui le montage du marché des travaux en conception – réalisation pour un montant de 2 M€, le planning de 14 mois comprenant 4 mois d’études d’avant-projet puis de projet définitif  et les différents intervenants.  Il présentait ensuite l’ouvrage retenu de type PS à 2 travées continues avec un tablier à poutres préfabriquées précontraintes et dalle BA collaborante assurant avec les entretoises  le fonctionnement hyperstatique du tablier.

Après quelques questions, il était temps de se rendre sur le chantier pour de visu apprécier les choix effectués par l’équipe d’ingénierie pour les méthodes d’exécution. Ainsi nous avons pu assister à la pose des poutres préfabriquées précontraintes (environ 20 T chacune), phase mobilisant de gros moyens de levage et la neutralisation de la circulation sur un sens de circulation. Les systèmes mis en place pour le repos provisoire de ces poutres sur la pile centrale et sur la culée , la préfabrication des fonds d’entretoises et des abouts de jonction entre les poutres, ont interrogé les étudiants  et montré la nécessaire anticipation de toutes ces phases.

Encore une fois, remercions les responsables d’ASF et d’EIFFAGE TP qui ont pris sur leur (précieux) temps pour présenter ce projet et ce chantier très riches du point de vue technique. Remercions plus globalement ASF sud-ouest dont le partenariat avec l’école est particulièrement actif. 

André JOIE

Professeur honoraire à l’ISABTP.